"La santé est au fond de l'assiette !"

11 janvier 2017

Fashion addict ? Mousse chocolat-pralinoise... au jus de pois chiche !

Le blog avait beau ne pas contenir de nouveaux articles, je ne me suis pas tenue loin du monde pendant ces trois ans ! Et avec le renouveau du blog, j'ai eu envie d'essayer ce fameux phénomène consistant à battre en neige du jus de pois chiche, et il restait de la pralinoise après les glaçages des buches...

 

100_3929

 

Pour trosi gros rammequins bien remplis :

Jus d'une boite de pois chiche cuit

75 g de chocolat 

75 g de pralinoise

 

Faire fondre le chocolat et la pralinoise.

Récupérer le jus de pois chiche et le battre en neige ferme. 

Mélanger, mettre dans des ramequins... et c'est tout... si ce n'est qu'il faut attendre jusqu'au lendemain !

 

100_3930

 

La photo au-dessus vous montre bien qu'il s'agit de la structure d'une mousse au chocolat ! 

Posté par clcuisine à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 janvier 2017

Sauté de veau au fenouil et au citron confit.

Avec ces froids, le plaisir de l'alliance d'un plat mijoté et d'une idée de soleil avec le fenouil et le citron confit... ca donne un plat pas photogénique, mais qui fait du bien !

 

100_3927

 

Pour trois bonnes portions :

500g de tendron de veau

une moitié de citron confit au sel

deux fenouils

10 c à s de sauce tomate

un oignon 

(servi avec du riz)

 

Couper les tendrons en gros morceaux et les faire revenir dans de la matière grasse.

Pendant ce temps, hacher l'oignon et les fenouils.

Réserver les morceaux de viande. 

Faire revenir les morceux de fenouil et d'oignon. Quand ils sont dorés, ajouter la viande et mélanger.

Rincer le citron confit et le hacher. Ajouter au reste. 

Ajouter la sauce tomate (en été, des tomates !), couvrir, baisser, et laisser mijoter une heure et demi.

 

 

Posté par clcuisine à 18:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 janvier 2017

Une idée (un goût de ?) de tiramisu, mais sans mascarpone.

Refaire, pour un menu de Noël pour deux, de la bûche au café, aurait pu être une idée... mais avant de partir pour plusieurs jours, il me paraissait plus sage de faire quelque chose fini dans la soirée. Ca a donc donné ces petits pots qui gustativement ressemblaient à du tiramisu mais n'en étaient pas, plus dans un esprit charlotte peut-être, mais à manger tout de suite et sans démoulage.

 

 

20161229_205120

 

Pour deux bons gourmands : 

 

Crème patissière au café :

15 cl de café expresso 

10 cl de crème liquide

1 oeuf + 1 jaune

37 g de sucre

25 g de farine 

 

Montage :

dix boudoirs

10 cl de liqueur de café + 5 cl de jus de pomme

6 noix (5 + deux jolies moitiés)

20 g de chocolat + une noix de beurre.

 

Préparer la crème pâtissière. Dans un saladier, fouetter le sucre, les éléments d'oeufs, la farine, ajouter les liquides (café/crème). Quand le mélange est homogène, verser dans une casserole et mettre sur feu moyen sans cesser de remuser, jusqu'à constitution d'une crème homogène. Laisser refroidir dans une assiette une demi-heure.

Hacher cinq noix.

Dans deux ramequins, disposer des bouts de boudoirs imbibés de liqueur de café+ jus de pomme en une épaisseur.

Mettre une couche de crème pâtissière au café, puis la moitié des noix hachées dans chaque ramequin, puis à nouveau une épaisseur de crème patissière puis à nouveau des bouts de bouoirs imbibés sur tout le dessus. 

Faire fondre le chocolat avec le beurre et disposer en glaçage. 

Poser une demi-noix sur le dessus.

Laisser au frigo le temps d'un repas, disons... jusqu'au fromage... sortir une quinzaine de minutes avant dégustation pour que ce ne soit pas trop froid.

 

Posté par clcuisine à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 janvier 2017

Mini galettes sarrasin-ail-noisette

 Après avoir fait ces galettes de Pascale Weeks il y a quelques mois, un autre essai de galettes à réchauffer pour le midi. C'est un peu bourratif, mais bon. A prévoir avec des crudités, ou un houmous très fluide, ou une sauce au fromage blanc.

 

100_3926

 

Pour 12 mini galettes (moule à mini tartelettes) et 2 gros palets (moule à empreinte muffins coeur)

un gros verre de flocons de sarrasin

2 oeufs 

le contenu de deux courges boules d'or

10 noisettes

une gousse d'ail

 

Faire préchauffer el four à 180°.

Couper le haut des deux courges, enlever les graines. Mettre dans un plat, et quand le four est chaud, enfourner pour 30 minutes. 

Pendant ce temps, couper les noisettes en deux, les torréfier, les concasser grossièrement. Réserver.

Couper petit la gousse d'ail, faire dorer, réserver.

Vider les courges et leur chapeu de leur chair cuite.

Battre les deux oeufs, ajouter les flocons de sarrasin, la chaircuite, l'ail cuit, les noisettes concassées, le sel et le poivre. Bien mélanger.

Prendre la plaque de mini tartelettes et/ou les moules à muffins et les garnir (pas trop haut pou les gros moules à muffins).

Laisser reposer/gonfler 25 minutes.

Cuire 15 minutes pour les petites galettes (moule à mini tartelettes) et 25 minutes pour ce qui est dans les moules à gros muffins. 

 

 

Posté par clcuisine à 17:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

02 janvier 2017

Bûche au chocolat et au malibu coco.

Sur le même modèle que les précédentes, voici la bûche au chocolat de cette année, avec de la crème patissière. Elle a été plébiscitée par celle qui dans la famille ne jure que par la bûche à la crème au beurre, tout en étant aussi appréciée par ceux qui apprécient plus de légèreté...

 

 

100_3917

 

Biscuit : 

4 oeufs

125g de sucre

125 g de farine 

+ 20 cl de malibu coco

 

Crème pâtissière au chocolat : 

25 cl de lait

100g de chocolat noir

1 oeuf + 1 jaune

37 g de sucre

25 g de farine 

 

Glaçage : 

1/2 plaquette de pralinoise

60 g de chocolat noir

2 noix de beurre

+ 50 g d'amandes effilées pour la décoration et le croquant

 

 

La veille, préparer la crème pâtissière. Dans un saladier, fouetter le sucre, les éléments d'oeufs, la farine, ajouter le lait. Quand le mélange est homogène, verser dans une casserole et mettre sur feu moyen sans cesser de remuser, jusqu'à constitution d'une crème homogène. Laisser refroidir, puis mettre au frais jusqu'au lendemain.

le lendemain, sortir la crème parissière du frigo. Le chocolat la rend assz peu souple à la sortie du frigo, et il y a bien besoin de 20-30 minutes pour que la crème soit à nouveau souple.

Préchauffer le four à 180°. Mettre du papier sulfurisé sur la grande plaque de cuisson. Préparer le biscuit. Battre les jaunes d'oeuf et le sucre jusqu'à ce que le mélange devienne crémeux. Battre les blancs d'oeuf en neige. Incorporer ceux-ci au mélange jaune/sucre. Verser la farine en pluie et mélanger rapidement. Verser la préparation sur la plaque de cuisson préparée, la répartir en un rectangle régulier. Cuire 8 minutes. Mon four est puissant, cela peut être une ou deux minutes de plus chez vous, le gâteau doit être très légèrement doré et souple sous le doigt. 

Pendant la cuisson, préparer un verre avec le malibu, et un pinceau de cuisine, et mouiller un torchon.

A la sortie du four, rouler le biscuit sur le torchon en forme de biscuit roulé, et, ce faisant, détacher le biscuit du papier cuisson. Dérouler de façon à pouvori imbiber la face qui était côté papier cuisson du malibu. Enrouler, tenir une minute roulé. 

Dérouler puis étaler la crème pâtissière sans aller jusqu'au bout. Rouler et déposer sur le moule de destination. 

Préparer le glaçage : dans une petite casserole, mettre le beurre et les deux chocolats et laisser fondre. Répartir harmonieusement sur la bûche. Parsemer le dessus d'amandes effilées, et éventuellement disposer la décoration. 

Attendre quelques heures pour que le glaçage soit sec si on a utilisé du chocolat ordinaire. 

Posté par clcuisine à 19:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 décembre 2016

Salade avocat figue noix tofu

On continue avec une salade composée végétarienne (et même végétalienne !) pour se remettre des agapes viandardes du midi...

 

salade figue noix avocat soja

 

Ingrédients pour deux assiettes : 

4 c à s de vinaigre à la figue

8 c à s d'huile de noix

215 g de tofu nature (soy chez nous, l'usine est à Revel, on se sent locavores !)

sel/poivre/moutarde

un salade verte

un avocat

6 noix

(chutney doux de figue)

3 c à s d'huile d'olive

 

Le matin, couper le soja en grosses frites. Mélanger le vinaigre de figue et l'huile de noix dans un bol, verser les frites de soja. Remuer, et laisser mariner toute la journée au frigidaire en remuant de temps en temps si possible. 

Prélever 4 c à s de la marinade, ajouter du sel, du poivre et de la moutarde, mélanger. Ajouter la salade nettoyée et essorée. Mélanger. Dresser sur deux assiettes. Dresser des morceaux de noix, d'avocat. Ajouter si vous avez la chance d'en avoir des cuillerées de chutney de figue (Je sais que tout le monde n'a pas la chance d'avoir des réserves de chutney de figue tout doux de mon papa !). 

Faire chauffer l'huile d'olive dans la poele. Quand elle est chaude, à la pince de cuisine, déposer les frites de tofu et les faire dorer. Les disposer dans l'assiette. 

Déguster. 

 

 

Posté par clcuisine à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 décembre 2016

Bûche au café

Cette bûche a suivi la précédente une semaine plus tard, pour régaler les collègues lors d'une auberge espagnole de Noël.

buche café

Biscuit : 

4 oeufs

125g de sucre

125 g de farine 

+ 10 cl de liqueur de café 

+ 10 cl de sirop de sucre de canne

 

Crème pâtissière au café : 

15 cl de café expresso 

10 cl de crème liquide

1 oeuf + 1 jaune

37 g de sucre

25 g de farine 

 

Glaçage : 

1/2 plaquette de pralinoise

60 g de chocolat noir

2 noix de beurre

+ 50 g d'amandes effilées pour la décoration et le croquant

 

 

La veille, préparer la crème pâtissière. Dans un saladier, fouetter le sucre, les éléments d'oeufs, la farine, ajouter les liquides (café/crème). Quand le mélange est homogène, verser dans une casserole et mettre sur feu moyen sans cesser de remuser, jusqu'à constitution d'une crème homogène. Laisser refroidir, puis mettre au frais jusqu'au lendemain.

Préchauffer le four à 180°. Mettre du papier sulfurisé sur la grande plaque de cuisson. Préparer le biscuit. Battre les jaunes d'oeuf et le sucre jusqu'à ce que le mélange devienne crémeux. Battre les blancs d'oeuf en neige. Incorporer ceux-ci au mélange jaune/sucre. Verser la farine en pluie et mélanger rapidement. Verser la préparation sur la plaque de cuisson préparée, la répartir en un rectangle régulier. Cuire 8 minutes. Mon four est puissant, cela peut être une ou deux minutes de plus chez vous, le gâteau doit être très légèrement doré et souple sous le doigt. 

Pendant la cuisson, mélanger la liqueur de café et le sirop de sucre, et mouiller un torchon.

A la sortie du four, rouler le biscuit sur le torchon en forme de biscuit roulé, et, ce faisant, détacher le biscuit du papier cuisson. Dérouler de façon à pouvori imbiber la face qui était côté papier cuisson du mélange alcoolisé au café. Rouler à nouveau avec le torchon et laisser ainsi 20 minutes maximum, risque de détrempage au-delà.

Au bout de 20 minutes, dérouler puis étaler la crème pâtissière sans aller jusqu'au bout. Rouler et déposer sur le moule de destination. 

Préparer le glaçage : dans une petite casserole, mettre le beurre et les deux chocolats et laisser fondre. Répartir harmonieusement sur la bûche. Parsemer le dessus d'amandes effilées, et éventuellement disposer la décoration. 

Attendre quelques heures pour que le glaçage soit sec si on a utilisé du chocolat ordinaire. 

Posté par clcuisine à 20:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 décembre 2016

Soupe lentilles-panais

Une recette sans photo, chose que je ne faisais jamais du temps de la splendeur de ce blog, mais qui risque d'être amenée à se reproduire. Combien de fois une recette qui fait chaud au corps et au coeur n'est-elle en effet pas du tout photogénique à la maison ? C'était le cas avec cette soupe, et j'avais envie d'en garder une trace.

 

Ingrédients :

60 cl de bouillon de boeuf (issu d'un pot au feu ?)

1 gros verre de lentilles vertes

3 panais moyen

1 oignon

 

Peler et émincer l'oignon, peler et couper en morceaux moyens les panais et les mettre dans une casserole avec les lentilles et le bouillon, ainsi que 3 verres d'eau. Amener à ébullition, baisser le feu, prévoir 20 à 30 minutes de cuisson. 

Mixer au mixeur plongeant et servir. 

 

Posté par clcuisine à 19:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 décembre 2016

Bûche vanille soho

Trois ans et demi... trois ans et demi que ce blog est en sommeil. Trois ans et demi, le temps d'un mariage, d'une maison, d'un nouveau collège, de nouveaux amis, de beaucoup de producteurs locaux...

 

buche vanille coupée

 

En sommeil, pas mort, car je ne l'avais pas oublié. Il était toujours mon compagnon, je le consultais régulièrement comme un carnet de recettes personnel. Et puis depuis quelques jours, l'envie de lui donner un nouveau souffle est revenue. Une recette personnelle bricolée à partir d'inspirations diverses, une envie de prendre en photo la bûche jaillie de cette idée, l'envie de faire une deuxième bûche dans le même esprit, et puis le souvenir d'une soupe un peu originale et l'envie d'en garder la trace... Nul ne peut savoir si cette recette et les deux autres à venir sont le signe d'une renaissance temporaire ou d'un réel renouveau, façon nouveau départ sur la durée...

Quoi qu'il en soit, les festivités professionnelles de fin d'année m'ont conduite à faire une bûche, deux semaines de suite, et j'ai eu envie de les photographier et d'en garder une trace ici.

 

buche vanille

 

Biscuit : 

4 oeufs

125 g de sucre

125 g de farine

+ 4 c à s de soho et 2 c à s de sirop de thym

 

Crème pâtissière à la vanille

1 oeuf +1 jaune

37 g de sucre

25 g de farine

2 gousses de vanille

 

Glaçage : 

1/2 plaquette de pralinoise

60 g de chocolat noir

une grosse noix de beurre

1 bouchon de soho

+ 50 g d'amandes effilées pour décorer et assurer le croquant.

 

 

La veille, préparer la crème pâtissière. Sur une planche à découper, ouvrir les gousses de vanille dans la longueur et gratter pour récupérer les grains. Dans un saladier, fouetter le sucre, les éléments d'oeufs, la farine, les grains de vanille, ajouter le lait. Quand le mélange est homogène, verser dans une casserole et mettre sur feu moyen sans cesser de remuser, jusqu'à constitution d'une crème homogène. Laisser refroidir, puis mettre au frais jusqu'au lendemain.

Préchauffer le four à 180°. Mettre du papier sulfurisé sur la grande plaque de cuisson. Préparer le biscuit. Battre les jaunes d'oeuf et le sucre jusqu'à ce que le mélange devienne crémeux. Battre les blancs d'oeuf en neige. Incorporer ceux-ci au mélange jaune/sucre. Verser la farine en pluie et mélanger rapidement. Verser la préparation sur la plaque de cuisson préparée, la répartir en un rectangle régulier. Cuire 8 minutes. Mon four est puissant, cela peut être une ou deux minutes de plus chez vous, le gâteau doit être très légèrement doré et souple sous le doigt. 

Pendant la cuisson, mélanger le soho et le sirop de romarin, et mouiller un torchon.

A la sortie du four, rouler le biscuit sur le torchon en forme de biscuit roulé, et, ce faisant, détacher le biscuit du papier cuisson. Dérouler de façon à pouvori imbiber la face qui était côté papier cuisson du mélange au soho. Rouler à nouveau avec le torchon et laisser ainsi 20 minutes maximum, risque de détrempage au-delà.

Au bout de 20 minutes, dérouler puis étaler la crème pâtissière sans aller jusqu'au bout. Rouler et déposer sur le moule de destination. 

Préparer le glaçage : dans une petite casserole, mettre le beurre et les deux chocolats et laisser fondre. Sortir du fu, ajouter le soho, mélanger, puis répartir harmonieusement sur la bûche. Parsemer le dessus d'amandes effilées, et éventuellement disposer la décoration. 

Attendre quelques heures pour que le glaçage soit sec si on a utilisé du chocolat ordinaire. 

 

Posté par clcuisine à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juillet 2013

Ceviche de maquereau à la nectarine jaune et sa salade de fèves à l'huile de noisette.

La honte  : presque un an que ce blog n'a pas été alimenté ! Je pourrais accuser le manque de soleil, le manque de temps d'une année occupée entre agreg(s), préparation de mariage, achat de maison, plusieurs collèges... mais accusons plutôt les vrais coupables, le manque d'innovation et surtout la flemme de faire des photos !

Un article aujourd'hui, donc, mais qui ne promet rien pour la régularité de la suite ! 30° et plus prévus pour les 10 jours à venir, je ne vais pas m'en plaindre, mais par contre, ça annonce beaucoup de repas froid et avec le minimum de cuisson...

Mais avoir donné l'adresse du blog à une collègue gourmet(te ?) et fine cuisinière et avoir entendu une autre dire qu'elle avait entendu dire que canalblog était moins simple qu'avant à utiliser m'a sans doute donné la stimulation pour réutiliser le blog et le masochisme pour vérifier l'état de la platerforme ! 

Voici en tout cas le repas de ce midi, dans lequel j'ai essayé de mettre fraicheur et jus à défaut de manger des tomates, puisque les producteurs, et les plants de tomate, tout comme nous, ont tout d'un coup, même dans le Suuuuuud de France, vu débarquer l'été sans y mettre préparés, et que les tomates ne sont donc pas encore à maturité. C'était mon grand regret ce matin au marché !

 

100_3088

 

J'ai farfouillé sur le blog, et j'ai bien cru que je n'avais jamais mis de recette de ceviche, alors que c'est un de nos classiques... Et puis si quand même, déjà celle-là, qui évoque les origines de mon histoire avec le ceviche (hihihi !). Bon, sans plus tarder :

 

Pour deux : 

pour le ceviche : 

2 maquereaux levés en filet par le poissonnier trop gentil

2 petites nectarines jaunes

1 petit oignon

1 oignon 

sel-poivre-curry

 

pour les fèves :

1 kg de fèves

sel - poivre - 1/2 citron - 1 c à s d'huile de noisette

de la patience

 

Enlever les arêtes des filets de maquereaux. Racler les filets pour ne pas avoir l'espèce de film de peau. Hacher au couteau. 

Peler l'oignon et le couper en très fine brunoise. 

Presser le citron. 

Peler les nectarines et les couper en cubes de 5 mm de côté environ. 

Mélanger dans un bol. 

Laisser au moins une heure au frais. 

 

Pendant ce temps, recruter l'autre convive et extraire les fèves de leur gousse. Faire bouillir de l'eau. Mettre 3 minutes dans l'eau bouillante puis faire passer dans de l'eau glacée. Retirer, enlever la peau de chaque fève. Assaissonner.

 

Je souhaite à tous les lecteurs encore de passage par ici un bel été, avec de bonnes choses à manger, évidemment ;-) ....

 

Posté par clcuisine à 19:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]