Trois ans et demi... trois ans et demi que ce blog est en sommeil. Trois ans et demi, le temps d'un mariage, d'une maison, d'un nouveau collège, de nouveaux amis, de beaucoup de producteurs locaux...

 

buche vanille coupée

 

En sommeil, pas mort, car je ne l'avais pas oublié. Il était toujours mon compagnon, je le consultais régulièrement comme un carnet de recettes personnel. Et puis depuis quelques jours, l'envie de lui donner un nouveau souffle est revenue. Une recette personnelle bricolée à partir d'inspirations diverses, une envie de prendre en photo la bûche jaillie de cette idée, l'envie de faire une deuxième bûche dans le même esprit, et puis le souvenir d'une soupe un peu originale et l'envie d'en garder la trace... Nul ne peut savoir si cette recette et les deux autres à venir sont le signe d'une renaissance temporaire ou d'un réel renouveau, façon nouveau départ sur la durée...

Quoi qu'il en soit, les festivités professionnelles de fin d'année m'ont conduite à faire une bûche, deux semaines de suite, et j'ai eu envie de les photographier et d'en garder une trace ici.

 

buche vanille

 

Biscuit : 

4 oeufs

125 g de sucre

125 g de farine

+ 4 c à s de soho et 2 c à s de sirop de thym

 

Crème pâtissière à la vanille

1 oeuf +1 jaune

37 g de sucre

25 g de farine

2 gousses de vanille

 

Glaçage : 

1/2 plaquette de pralinoise

60 g de chocolat noir

une grosse noix de beurre

1 bouchon de soho

+ 50 g d'amandes effilées pour décorer et assurer le croquant.

 

 

La veille, préparer la crème pâtissière. Sur une planche à découper, ouvrir les gousses de vanille dans la longueur et gratter pour récupérer les grains. Dans un saladier, fouetter le sucre, les éléments d'oeufs, la farine, les grains de vanille, ajouter le lait. Quand le mélange est homogène, verser dans une casserole et mettre sur feu moyen sans cesser de remuser, jusqu'à constitution d'une crème homogène. Laisser refroidir, puis mettre au frais jusqu'au lendemain.

Préchauffer le four à 180°. Mettre du papier sulfurisé sur la grande plaque de cuisson. Préparer le biscuit. Battre les jaunes d'oeuf et le sucre jusqu'à ce que le mélange devienne crémeux. Battre les blancs d'oeuf en neige. Incorporer ceux-ci au mélange jaune/sucre. Verser la farine en pluie et mélanger rapidement. Verser la préparation sur la plaque de cuisson préparée, la répartir en un rectangle régulier. Cuire 8 minutes. Mon four est puissant, cela peut être une ou deux minutes de plus chez vous, le gâteau doit être très légèrement doré et souple sous le doigt. 

Pendant la cuisson, mélanger le soho et le sirop de romarin, et mouiller un torchon.

A la sortie du four, rouler le biscuit sur le torchon en forme de biscuit roulé, et, ce faisant, détacher le biscuit du papier cuisson. Dérouler de façon à pouvori imbiber la face qui était côté papier cuisson du mélange au soho. Rouler à nouveau avec le torchon et laisser ainsi 20 minutes maximum, risque de détrempage au-delà.

Au bout de 20 minutes, dérouler puis étaler la crème pâtissière sans aller jusqu'au bout. Rouler et déposer sur le moule de destination. 

Préparer le glaçage : dans une petite casserole, mettre le beurre et les deux chocolats et laisser fondre. Sortir du fu, ajouter le soho, mélanger, puis répartir harmonieusement sur la bûche. Parsemer le dessus d'amandes effilées, et éventuellement disposer la décoration. 

Attendre quelques heures pour que le glaçage soit sec si on a utilisé du chocolat ordinaire.